Les exercices de Pilates se pratiquant aussi bien sur un tapis que sur des appareils mécaniques; vous êtes nombreux à vous demander si une pratique est préférable à l’autre.
Avec les appareils, qu’il s’agisse du reformer, du Cadillac ou de la chaise, vous bénéficiez d’une certaine assistance grâce à la résistance offerte par les ressorts, les barres de roulements et les sangles alors que sur tapis, vous êtes livré à vous-même et c’est à votre corps de fournir tout l’effort de traction.
Ainsi, en théorie, le travail sur appareils permet aux débutants qui ne sont pas assez musclés de commencer la pratique du Pilates jusqu’à ce qu’ils atteignent un niveau suffisant pour pratiquer sur tapis.
En réalité, il n’y a pas vraiment de règles et le choix de la technique dépend surtout de vos aptitudes et des objectifs que vous cherchez à atteindre.
Car si le travail sur tapis est généralement considéré comme plus difficile, les appareils offrent, par exemple, un moyen trés efficace pour cibler certains muscles, facilitent aussi le travail de rééducation à la suite d’une blessure ou permettent encore aux élèves les plus doués d’augmenter la difficulté de certains exercices.
En conclusion, les deux techniques ont leurs points forts et dans un monde idéal, vous suivriez, chaque semaine, un cours sur appareil et un cours sur tapis.